Posteado por: tucidides | 17 noviembre 2009

L’Australie s’excuse solennellement pour ses “enfants oubliés”

LEMONDE.FR avec AFP | 16.11.09 | 08h07  •  Mis à jour le 16.11.09 | 08h29

Le premier ministre australien, Kevin Rudd, a présenté, lundi 16 novembre, des excuses solennelles au demi-million d’“Australiens oubliés”, victimes pendant des décennies de maltraitance dans des institutions publiques du pays. L’Australie est “désolée pour cette tragédie, cette tragédie absolue, des enfances perdues”, a lancé M. Rudd devant un millier de “forgotten Australians” (“Australiens oubliés”) survivants réunis au Parlement, déclenchant un tonnerre d’applaudissements.

Des centaines de milliers d’enfants ont été victimes de violences dans des orphelinats ou des foyers d’accueil publics australiens entre 1930 et 1970. En 2004, un rapport du Sénat avait recommandé cette démarche de repentance envers ces enfants victimes d’abus en tous genres, sexuels notamment. “Nous sommes ensemble aujourd’hui pour vous présenter les excuses de la nation. Pour vous dire, vous les Australiens oubliés et ceux qui ont été envoyés enfants vers nos rivages sans leur consentement, que nous sommes désolés”, a-t-il ajouté.

“Nous sommes désolés que, enfants, vous ayez été pris à vos familles et placés dans des institutions où souvent vous avez été maltraités. Désolés pour les souffrances physiques, les privations affectives et la froide absence d’amour, de tendresse, de soins.” Environ 7 000 d’entre eux étaient des Britanniques déplacés en Australie dans le cadre d’un programme mis en place entre 1920 et 1967 par les autorités de Londres. Celles-ci avaient envoyé près de 130 000 enfants pauvres, âgés de 3 à 14 ans, vers l’Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et ce qui était alors la Rhodésie (devenue le Zimbabwe), avec la promesse que leur vie y serait meilleure.

“MOTIF DE HONTE”

Le premier ministre britannique, Gordon Brown, doit prochainement s’excuser au nom du Royaume-Uni pour l’envoi au XXe siècle de ces dizaines de milliers d’enfants vers ses anciennes colonies, où beaucoup ont été placés dans des institutions publiques et victimes d’abus. Le ministre à l’enfance, Ed Balls, a estimé dimanche sur la chaîne Sky News que c’était un “motif de honte” que cette “politique terrible” ait continué aussi longtemps. “L’excuse est symboliquement très importante”, a-t-il dit.

L’association britannique Child Migrants Trust, qui œuvre à réunir les enfants déplacés avec leurs familles, assure que certains d’entre eux avaient été enlevés à leur foyer sans que leurs parents en soient informés ou aient donné leur consentement. Nombre de ces enfants avaient été envoyés à l’étranger par des agences spécialisées qui souhaitaient peupler les anciennes colonies avec des gens de “bonne souche britannique blanche”, selon l’association. La plupart se sont retrouvés dans des institutions publiques ou des établissements agricoles.

Le premier ministre australien avait présenté des excuses historiques en février 2008 à la “génération volée” (“stolen generation”), ces milliers d’enfants autochtones retirés de force à leurs familles jusque dans les années 1970 à des fins d’assimilation dans des institutions blanches.

Fuente: http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2009/11/16/l-australie-s-excuse-solennellement-pour-ses-enfants-oublies_1267505_3216.html#ens_id=1267260

Anuncios

Categorías

A %d blogueros les gusta esto: