Posteado por: tucidides | 24 abril 2010

ÉLECTION DE L’AMICALE DE LA FACULTÉ DES LETTRES:

Enseignants et personnel administratif posent des conditions

L’Assemblé de la Faculté des lettres ne veut plus d’une élection de l’amicale des étudiants qui mettrait en péril la vie du personnel administratif, des étudiants et des enseignants.

Ceux qui veulent la restauration de l’Amicale des étudiants de la Faculté des lettres et sciences humaines doivent encore patienter. Dans un communiqué reçu hier, à notre rédaction, l’Assemblée de cette faculté dit « prendre acte » de la décision du personnel administratif, technique et de service et des enseignants « de ne pas prendre part à l’organisation d’élections des membres de l’Amicale » et « désapprouve toute organisation de scrutins susceptibles » de mettre en péril la vie du personnel administratif, des étudiants et des enseignants.

Dans le document, l’Assemblée de la Fac des lettres dit reconnaître aux étudiants le droit de s’organiser et de siéger dans les instances académiques délibérantes mais tient toutefois à rappeler que : « ce droit ne saurait s’exercer en violation des règles élémentaires » de la démocratie, de la tolérance et du respect des franchises universitaires. « L’Assemblée estime que les raisons qui avaient présidé au constat de la fin du mandat de l’Amicale sortante et à la suspension des activités de ladite organisation continuent de prévaloir dans l’espace de la Faculté. », précise le communiqué de l’Assemblée de la Faculté des lettres qui demande « instamment aux autorités universitaires compétentes » que sont le Recteur et l’Assemblée de l’Université « de prendre la mesure de la gravité de la situation et de s’atteler, d’urgence, » à la mise en place de nouveaux mécanismes devant prendre en charge la représentation étudiante.

« Toutefois, si des élections devaient se tenir de nouveau à la Faculté des Lettres, ce serait selon des modalités définies par de nouveaux textes réglementaires permettant d’assurer, dans un contexte civilisé, la sécurité de l’institution et celle de ses différentes composantes », indique le communiqué qui revient largement sur les raisons qui avaient présidé à la suspension des activités de l’Amicale.

Abdoulaye DIALLO

Fuente: http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=58329


Anuncios

Categorías

A %d blogueros les gusta esto: